samedi 9 mars 2013

Sous le signe du scorpion de Maggie Stiefvater



Certains concourent pour gagner, d’autres pour survivre. » Chaque année au mois de novembre se déroulent les courses du Scorpion. Les cavaliers doivent tenir le plus longtemps possible sur leurs dangereuses montures, des chevaux de mer cannibales. Assez longtemps pour avoir une chance d’atteindre la ligne d’arrivée… et survivre. Sean Kendrick, 19 ans, tente de nouveau sa chance cette année, bien décidé à arriver le premier. Puck Connolly, quant à elle, n’aurait jamais imaginé participer un jour à la course. Mais le sort en a décidé autrement, et elle se retrouve malgré elle propulsée dans la course, à laquelle aucune autre femme n’avait encore participé. L’enjeu est grand pour ces deux adversaires que tout oppose sauf leur désir commun de remporter le plus grand des prix : la vie.


J'ai commencé ce livre avec une petite appréhension car Frisson, du même auteur, ne m'avait que moyennement convaincue. Pourtant dès les toutes premières pages, je sentais que ce livre allait me plaire. Le style me séduisait, mais c'est surtout l'ambiance qui m'a totalement envoûtée. Une ambiance mystérieuse qui nous plonge dans une île où vivent des animaux plus qu'intrigants : les Capall uisce.

J'ai mis un temps fou à m'habituer à ce nom et encore plus à me les représenter : des chevaux de mer carnivores, irrésistiblement attirés par le large et extrêmement dangereux. Mais l'auteur en a fait quelque chose d'incroyable, en inventant une mythologie bien à elle (ce que justement, je lui reprochais un peu pour Frisson). Ici, tout est d'une originalité et d'une puissance folle. Et puis ces chevaux quoi ! L’auteur les décrit avec une telle passion et une telle beauté que nous sommes obligés de les trouver splendides. Alors que, bien sur, nous savons pertinemment qu’ils pourraient nous dévorer sans état d’âme. C’est tout simplement fascinant.

Je me rends compte que j'ai dévoré ce livre alors qu'il n'y a que très peu d'action. Tout est dans la finesse, dans la poésie. Dans l'histoire et les personnages aussi. C'est doux, c'est beau. Alors oui il faut être prévenu. Tout le livre se résume à nous préparer au grand final, à ces dernières pages qui nous font vibrer. Mais moi cela ne m’a aucunement dérangée, et ne m’a pas non plus empêchée de le dévorer. Le décor m’enivrait et je voulais sans cesse découvrir les mille et une merveilles qu’il recelait.

Nous suivons dans ce récit à tour de rôle les points de vues de Puck et Sean. Tous les deux s'apprêtent à concourir pour cette fameuse course : La course du Scorpion. Ils y gagnent de l’argent, mais cela va bien au delà. Leurs vies sont en jeu. Tel est le risque de monter un cheval de mer.
Nous sommes obligés de les aimer. Puck par sa témérité, son courage. Elle ne renonce jamais et j'ai aimé la voir se battre alors que tout était contre elle.
Sean par son coté mystérieux, sensible. On le sent blessé par la vie. J'ai complètement craqué pour lui.
Leur rencontre est explosive et les fait avancer, chacun de leur côté. Cette évolution est réellement belle à voir.

            L’écriture, je crois que vous l’aurez compris, est tout simplement splendide. Maggie Stiefvater nous emmène dans une petite bulle, hors du temps. Elle manie les mots avec justesse et beauté. Tout est dans la subtilité, et c’est ce qui rend la poésie du livre encore plus forte.

Je me rends bien compte que mon avis est peu clair, voir fouillis. J'ai juste encore du mal à me remettre de cette lecture. Ces chevaux me hantent. Tout se bouscule dans ma tête. J'ai envie de rester là bas, auprès des personnages. C'est une sensation tellement spéciale. Je me sens... Bouleversée par cette fin. J’ai encore la gorge nouée en y pensant. Ce livre, c’est comme une longue musique qui monte, monte en puissance. Jusqu’au grand final. Epoustouflant.

Magique. C'est l'unique mot qui me vient à l'esprit. Il faut vivre cette magie. Il faut lire ce livre.

Ma  note : 10/10

Coup de coeur



En lecture commune avec Tom, dont vous pouvez lire la chronique ici.

6 commentaires:

  1. Ce livre est vraiment super je suis totalement d'accord avec toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il fait l'unanimité ! :D

      Supprimer
  2. Tu connais déjà mon avis ;)
    Bisous c'était cool cette lecture et bravo pour ta belle chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii ! :D
      Merci, j'ai hâte de faire une prochaine lecture commune avec toi ! :)

      Supprimer
  3. Avec une chronique comme ça, et sachant qu'il est accessible gratuitement à la bibliothèque... je n'ai pas d'autre choix que de prévoir prochainement de le lire, n'est-ce pas ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est une obligation ! Tu passerais à côté de quelque chose là ! :D

      Supprimer